Diastasis abdominal. Non ! Ce n’est ni le nom latin d’une plante, ni le nom d’une bactérie et en aucun cas c’est le nom d’un Dieu de la mythologie grecque.

Le diastasis abdominal est la divergence et écartement des deux muscles grands droits. Régulièrement, la ligne blanche qui sépare ces deux muscles mesure de 1 à 2 cm, mais lorsqu’un diastasis est diagnostiqué, elle peut aller jusqu’à 5 cm ou plus. La paroi abdominale devient ainsi distendue et par conséquent affaiblie.

Diastasis abdominal : ce qu’il faut savoir

Pour bien comprendre ce phénomène, commençons par le commencement, par l’anatomie.

Les muscles grands droits ou plus communément les « muscles abdominaux », sont les 2 muscles verticaux qui se trouvent à l’amont de la paroi abdominale et qui sont écartés l’un de l’autre par une zone médiane qui est une bande fibreuse appelée « la ligne blanche ».

Les deux muscles qui se situent entre le sternum et le pubis assurent plusieurs fonctions, y compris le fait de faciliter la respiration, plus précisément l’expiration. Ces muscles aident aux mouvements du tronc et du bassin et notamment servent à la protection et le maintien des organes internes.

Dans certains cas, la partie gauche et la partie droite des grands droits se séparent et là, on parle d’un diastasis abdominal, le ventre devient ainsi gonflé et proéminent.

Diastasis abdominal : comment le traiter

Pour traiter le diastasis abdominal, un diagnostic préalable doit être fait par un spécialiste, que ce soit par examen clinique ou par le moyen d’une échographie.

Son traitement, en revanche, relève de l’amélioration de la silhouette et la voie chirurgicale est la seule alternative susceptible de remédier au diastasis abdominal.

Le chirurgien esthétique vous recommandera, généralement, une abdominoplastie appelée aussi plastie abdominale pour rétrécir la taille , corriger et améliorer l’aspect de l’abdomen.

Pendant l’intervention, le chirurgien esthétique procède à la réparation à l’aide de fils résorbables. Ces fils rapprochent la partie droite de la partie gauche des grands muscles et les replacent à leur endroit « d’origine » ce qui permet immédiatement de resserrer la taille.

L’opéré doit obligatoirement, par la suite, porter une gaine de contention abdominale pendant 2 mois afin de faciliter le processus de cicatrisation dans les meilleures conditions.

A cette opération, peut  s’associer d’autres chirurgies esthétiques, par exemple, la liposuccion pour aspirer l’excès de graisse.

Pour savoir si le diastasis est responsable de votre ventre proéminent, contactez dr. Chiraz Bouzguenda  et posez-lui toutes vos questions.