Le lifting des seins consiste à corriger la ptôse mammaire qui survient suite à plusieurs facteurs, tels que les variations de poids, le vieillissement ou la grossesse et l’allaitement.

Ce type de chirurgie des seins implique différentes sortes de cicatrices. D’ailleurs, le type de cicatrice dépend de l’avis donné par le chirurgien esthétique lors d’une consultation, durant laquelle le spécialiste ausculte la poitrine et constate le degré d’affaissement des seins et leur volume. Plus les seins tombent et sont opulents, plus les cicatrices sont conséquentes.

Lifting des seins : les cicatrices engendrées

Les cicatrices d’un lifting des seins vont de soi avec la réparation de la ptôse mammaire et sont fonction du type d’incision appliquée qui sont de l’ordre de trois :

Il y a l’incision péri-aréolaire qui contourne le mamelon, ensuite, il y a l’incision verticale qui commence au niveau de l’aréole, et s’étend jusqu’au sillon sous-mammaire et une dernière incision qui se fait autour du mamelon, en verticale et sous mammaire ; qui donne l’aspect d’un T inversé.

Ces différentes incisions donnent naissance à ces différents types de cicatrices :

  • La cicatrice autour du mamelon, appelée la cicatrice en round-back, provient quand une seule incision péri-aréolaire est faite. Elle est la conséquence d’une chirurgie qui corrige les ptôses mammaires peu importantes.
  • La cicatrice verticale, qui est la conséquence d’une incision péri-aréolaire et celle verticale. ce type d’incision s’adresse aux ptôses mammaires moyennes.
  • La cicatrice en T inversé ou en ancre marine, qui considère les trois incisions, survient quand il s’agit de corriger les ptôses mammaires significatives.

Le choix du type de la cicatrice dépend du relâchement de l’enveloppe cutanée. Plus il est important, plus les incisions tendront vers la forme de l’ancre marine.

Faut-il s’attendre à ce que les cicatrices disparaissent ?

Pour commencer il faudra vous faire à l’idée que les cicatrices d’un lifting de seins sont définitives et ne disparaissent pas. En revanche, leur couleur s’atténue progressivement. En effet, au fil du temps, elles passent de rouges à roses pour finir en blanches.

Au bout de 2 mois, les cicatrices deviennent pâles. Elles atteignent la « maturité » un an après la chirurgie. À ce stade, sans complications, à savoir l’exposition aux rayons UV ou le tabagisme, elles deviennent fines et claires.

La cicatrice la plus visible serait la péri-aréolaire et la verticale, comme la tension est assez importante à ce niveau.

Y aurait-il un type de lifting des seins qui soit sans cicatrices ?

Le lifting des seins implique la remontée de la poitrine afin d’avoir des seins regalbés. Ceci ne peut pas être fait sans incisions.

Les cicatrices dues aux liftings des seins sont inévitables, mais, quand on observe le résultat on se rend compte rapidement que c’est un mal pour un bien.

Si vous souhaitez vous faire un lifting des seins, contactez le docteur Chiraz Bouzguenda. Chirurgien plasticien bénéficiant de nombreuses années d’expérience. Elle saura vous accompagner pour un résultat des plus satisfaisants.